Mon corps : une arme de résistance massive



De la prise de poids à la prise de conscience.

C’est la critique d’une société à qui on impose de se regarder le nombril pour éviter de faire la Révolution.

 

Une conférence de Léna Hagel.

Résumé

 

Vous venez voir un spectacle, qui parlera surtout d’une femme, Léna, et de son corps. Son corps qui est gros et malade. En tous cas, c’est ce que lui disent les médecins.
Elle, elle se trouve grosse mais en très bonne santé.
Nous parlerons de l’Inde, pays où elle s’est sentie être femme pour la première fois ; de tissus, de voiles, de sari et de ce que cela raconte ; d’obésité, du corps médical et de la société.
Cette société qui nous pèse, qui nous fait prendre des kilos à chaque bouchée et qui nous gave de sucre pour nous éviter de trop réfléchir.
Nous parlerons aussi de petites hontes et de grandes culpabilisations et aussi de grandes hontes et de petites culpabilisations.
Nous rirons de ce qui, au quotidien, peut nous faire pleurer. Nous rirons parce qu’avant tout, ce petit bout de femme est heureuse et souhaite résister !
CE SPECTACLE EST POUR TOUT LE MONDE, MÊME POUR LES PERSONNES QUI NE SONT PAS GROSSES.

 

L’atelier en lien

 

Les maux, les corps, l’effort

 

Dates programmées

 

  • 10 janvier 2018 – Espace Culture – Université de Lille 1 (Lille / 59)

 

Photos

 

This slideshow requires JavaScript.

 

Leave a Reply