Et si je refusais de m’insérer ?



Une autre histoire de la solidarité.

Une conférence de William Tournier.

Affiche

Résumé

 

Depuis tout petit on me demande de me tenir à ma place, sans jamais me raconter, c’est quoi notre classe ?
On m’a dit : « Arrête de gesticuler, tu changeras pas le monde ! »
Devoir d’insolence oblige, j’ai pris la route en sens inverse !
De l’inséré-e à l’exploité-e, la frontière est mince.
Comment croire qu’un jour, ceux qui oppriment et qui exploitent décident de se mettre à l’humain et au social ? 

Est-ce qu’en voulant « aider les autres » nous ne serions pas en train de glisser de solidarité en charité, de pitié en mépris, d’insertion en domination ?
On causera du monde associatif, des mutuelles, des coopératives, des chantiers d’insertions, du travail social… De moto aussi, de motards surtout, de voyage, de doutes.
De politique aussi, enfin du politique pas de « la politique », je fais partie de ces gens qui doute de la capacité des partis à changer la société.
Du chercheur au militant, de l’animateur à l’organisateur, mon parcours vous emmènera du deux-roues motorisé à l’histoire de la solidarité ; en faisant quelques détours par des chemins sinueux et polémiques. Là ou des gens s’autorisent à penser, à travailler leurs contradictions et à imaginer d’autre mode de vivre, de travailler, ensemble.
« Du possible sinon j’étouffe ! »

L’atelier en lien

Et si on arrêtait les compromis ?

Dates programmées

 

  • 24 janvier 2018 – au Polder (Lille / 59)

 

Photos

 

This slideshow requires JavaScript.

 

Vidéo

Vidéaste : Paul Bourgeois

Leave a Reply