La rue, c’est le lieu du politique



Investir l’espace public pour construire du débat.

Pour sortir de nos espaces, pour aller à la rencontre de l’autre, pour renouer avec une pratique conflictuelle mais émancipatrice de l’espace public. Nous vous proposons d’investir la rue, les hall, les cages d’escalier… avec des outils d’expression, d’enquête ou de mobilisation. De l’enquête conscientisante, au théâtre journal en passant par le porteur de parole, nos outils sont varié et s’adapte en fonction des spécificités et des besoins de chaque groupe. L’invariant, c’est de sortir de la promotion ou de la revendication pour s’interroger et produire du savoir ensemble. Une occasion de se rappeler que les gens pense et qu’on peux parler de choses sérieuse et clivante avec des inconnu.e.s.

L’exemple du porteur de parole

Inventé par Jérôme Guille de l’association Matières Prises, le porteur de parole est un dispositif de rue visant à recueillir des témoignages sur une question affichée sur un panneau. Les animateurs et les animatrices suscitent les questionnements parmi les passant-e-s, les interrogent, débattent et recueillent leurs propos qu’ils et elles valorisent en les affichant à côté de la question.

Durée

Au moins 2 demi-journées

3h de préparation ( Apport méthodologique, choix du lieu, choix de la question)

3h d’expérimentation avec retour analytique.

Leave a Reply